Comment dresser un chien dans une bench?

Il faut du temps et des efforts pour apprendre à votre chien à rester dans une cage, mais celle-ci peut s’avérer utile dans un certain nombre de situations. Si vous avez un nouveau chien ou chiot, vous pouvez utiliser la cage pour limiter son accès à la maison jusqu’à ce qu’il ait appris toutes les règles de la maison, comme ce qu’il peut et ne peut pas mâcher et où il peut et ne peut pas aller aux toilettes. Une cage est également un moyen sûr de transporter votre chien en voiture et de l’emmener dans des endroits où il ne peut pas courir librement. S’il est correctement formé à l’utilisation de la cage, il la considérera comme un endroit sûr et sera heureux d’y passer du temps s’il en a besoin. Laissez toujours de l’eau pour votre chien dans la cage. 

Comment choisir une cage ?

Les cages peuvent être en plastique (souvent appelées « cages volantes ») ou en métal pliable. Les cages en tissu pliables sont conçues pour être utilisées lorsque le propriétaire est présent et ne doivent pas être utilisées pour retenir un chien pendant de longues périodes sans surveillance. Les cages existent en différentes tailles. La cage de votre chien doit être suffisamment grande pour qu’il puisse se tenir debout et se retourner.

Le processus de dressage en cage

L’apprentissage de la cage peut prendre des jours ou des semaines, selon l’âge, le tempérament et l’expérience de votre chien. Il est important de garder deux choses à l’esprit pendant cet entraînement : la première est que la cage doit toujours être associée à quelque chose d’agréable, et la seconde est que l’entraînement doit se faire en une série de petites étapes, ne le faites pas trop rapidement.

ÉTAPE 1 : FAIRE CONNAISSANCE

Placez la cage dans un endroit de votre maison où la famille passe beaucoup de temps, comme le salon. Placez une couverture ou une serviette sur la caisse. Amenez votre chien dans sa cage et parlez-lui d’un ton joyeux. Veillez à ce que la porte soit ouverte pour ne pas heurter votre chien et le faire sursauter.

Pour encourager le chien à entrer dans la cage, placez des morceaux de nourriture comme friandise à proximité, puis juste derrière la porte, et enfin dans la cage. S’il refuse d’entrer complètement au début, ce n’est pas grave, ne le forcez pas. Continuez à donner des friandises dans la cage jusqu’à ce que votre chien entre calmement dans la cage pour prendre la friandise. S’il n’est pas intéressé par la nourriture, essayez de mettre son jouet préféré dans la cage. Cette étape peut prendre quelques minutes ou même quelques jours.

ÉTAPE 2 : NOURRIR VOTRE CHIEN DANS SA CAGE

Après avoir présenté la cage à votre chien, commencez à lui donner ses repas habituels près de la cage. Cela créera une association agréable avec la cage. Si votre chien est prêt à entrer dans la cage lorsque vous commencez l’étape 2, placez le bol de nourriture à l’arrière de la cage. Si votre chien ne veut toujours pas entrer dans la cage, placez le plat à un endroit de la cage où il peut facilement y entrer sans crainte ni appréhension. Chaque fois que vous le nourrissez, déplacez le plat un peu plus loin dans la cage.

Une fois que le chien est à l’aise dans la cage et qu’il mange sa nourriture, vous pouvez fermer la porte pendant qu’il le fait. Au début, ouvrez la porte dès qu’il a fini de manger. À chaque repas successif, laissez la porte fermée pendant quelques minutes de plus, jusqu’à ce qu’il reste assis pendant environ 10 minutes après avoir mangé. S’il commence à s’agiter pour sortir, vous avez peut-être augmenté la durée trop rapidement. Essayez de le laisser dans la cage pendant une période plus courte la prochaine fois. S’il gémit ou pleure, il est absolument essentiel de ne pas le laisser sortir jusqu’à ce qu’il s’arrête. Sinon, il apprendra que le moyen de sortir de la cage est de gémir, et il continuera à le faire.

ÉTAPE 3 : CONDITIONNER VOTRE CHIEN DANS LA CAGE POUR DE LONGUES PÉRIODES DE TEMPS

Lorsque votre chien a appris à manger ses repas habituels dans la cage sans aucun signe de peur ou d’anxiété, vous pouvez l’y enfermer pendant de courtes périodes lorsque vous êtes à la maison. Appelez-le dans la cage et donnez-lui une friandise. Donnez-lui un ordre pour entrer, comme « à l’intérieur ». Encouragez-le en montrant l’intérieur de la cage avec une friandise dans votre main. Lorsqu’il entre, félicitez-le, donnez-lui la friandise et fermez la porte. Restez assis tranquillement près de la cage pendant 5 à 10 minutes, puis allez dans une autre pièce pendant quelques minutes. Revenez, asseyez-vous tranquillement à nouveau et laissez-le sortir de la cage.

Répétez ce processus plusieurs fois par jour. À chaque répétition, augmentez progressivement le temps pendant lequel vous le laissez dans la cage et le temps pendant lequel vous êtes hors de vue. Lorsque votre chien reste dans la cage pendant environ 30 minutes et que vous êtes hors de vue pendant la majeure partie de ce temps, vous pouvez commencer à le laisser dans la cage lorsque vous partez pour de courtes périodes ou le laisser dormir dedans la nuit. Cela peut prendre de quelques jours à quelques semaines.

ÉTAPE 4 :

PARTIE A – METTEZ LE CHIEN DANS UNE CAGE LORSQU’IL EST LAISSÉ SEUL.

Lorsque votre chien est resté dans sa cage pendant 30 minutes sans devenir anxieux, vous pouvez commencer à le laisser avec vous pendant de courtes périodes lorsque vous quittez la maison. Laissez-le aller dans la cage en lui donnant l’ordre habituel et en le récompensant. Vous voudrez probablement varier le temps pendant lequel vous mettez le chien dans la cage. Bien qu’il ne doive pas passer beaucoup de temps dans la cage avant votre départ, vous pouvez le faire pendant cinq à vingt minutes avant votre départ.

Ne faites pas de longs adieux émotionnels en partant, mais des adieux pratiques. Félicitez brièvement votre chien, donnez-lui la récompense pour être entré dans la cage, puis partez tranquillement. Ne récompensez pas votre chien pour son comportement enthousiaste lorsqu’il rentre à la maison en réagissant avec enthousiasme et excitation. Veillez à arriver discrètement. Continuez à laisser votre chien entrer brièvement dans la cage de temps en temps lorsque vous êtes à la maison, afin qu’il ne l’associe pas à la solitude.

PARTIE B – LA MISE EN CAGE DU CHIEN LA NUIT

Laissez votre chien entrer dans la cage au commandement habituel et récompensez-le. Au début, il est bon de placer la cage dans votre chambre ou dans un couloir proche, surtout si vous avez un chiot. Les chiots sortent souvent la nuit pour aller aux toilettes, et vous voudrez être à proximité afin de pouvoir entendre les gémissements qu’ils émettent pour sortir. Les chiens plus âgés doivent également être gardés à proximité au début, afin que la cage ne soit pas associée à un isolement social. Une fois que votre chien est à l’aise pour dormir toute la nuit avec la cage près de vous, vous pouvez progressivement commencer à changer l’emplacement de la cage pour l’amener là où vous préférez. Les chiots en bonne santé peuvent être privés d’eau quelques heures avant le coucher pour réduire leur besoin d’uriner la nuit.

Problèmes potentiels

TROP DE TEMPS DANS LA CAGE

Une cage n’est pas une panacée. S’il n’est pas utilisé correctement, le chien peut se retrouver piégé et frustré. Par exemple, si votre chien est dans sa cage toute la journée pendant que vous êtes au travail, puis toute la nuit, il passe trop de temps dans un espace trop petit. D’autres dispositions doivent être prises pour répondre aux besoins physiques et émotionnels du chien. N’oubliez pas non plus que les chiots de moins de six mois ne doivent pas être gardés dans une cage pendant plus de trois ou quatre heures d’affilée. Ils ne peuvent pas contrôler leur vessie et leurs intestins pendant de longues périodes.

PLAINTE

Si votre chien gémit ou pleure dans sa cage la nuit, il peut être difficile de savoir s’il gémit pour sortir de la cage ou parce qu’il a besoin d’aller aux toilettes. Si vous avez suivi les procédures de dressage décrites ci-dessus, vous n’avez pas récompensé votre chien pour ses gémissements en le laissant sortir de la cage. Essayez d’ignorer les pleurnicheries. Si votre chien vous essaie, il arrêtera probablement de gémir bientôt. Le fait de lui crier dessus ou de frapper la cage ne fera qu’aggraver la situation. Si les gémissements continuent après que vous l’ayez ignoré pendant quelques minutes, utilisez des phrases qu’il associe au fait de sortir pour aller aux toilettes. S’il réagit et devient agité, emmenez-le dehors. Il doit s’agir d’une sortie ciblée, pas d’une récréation. Si vous êtes convaincu que votre chien n’a pas besoin d’aller aux toilettes, il est préférable de l’ignorer jusqu’à ce qu’il cesse de gémir. Ne cédez pas, sinon vous apprendrez à votre chien que des gémissements forts et prolongés lui permettront d’obtenir ce qu’il veut. Si vous avez franchi les étapes de la formation progressivement et pas trop rapidement, vous êtes moins susceptible de rencontrer ce problème. Si le problème devient incontrôlable, vous devrez peut-être recommencer le dressage à la cage.

L’ANGOISSE DE SÉPARATION

Essayer d’utiliser une cage comme solution à l’anxiété de séparation ne résoudra pas le problème. Une cage peut empêcher votre chien de devenir destructeur, mais il peut se blesser en essayant de s’échapper de la cage. 

Choisir une cage de transport pour votre chien

Choisir un berceau pour votre chien

Lorsque vous transportez votre animal, choisissez une caisse adaptée à sa taille. Il est important de veiller à ce que votre animal de compagnie soit confortable et en sécurité lors de ses déplacements, que ce soit à pied, en voiture, en train ou même en avion.

Transport des petits chiens

Le nec plus ultra en matière de confort ! Les sacs de transport conçus exclusivement pour les petits chiens vous permettent de voyager avec votre chien sur n’importe quel moyen de transport. Votre chien peut facilement s’y allonger, et dans certains modèles, vous pouvez même laisser pendre sa tête ! Les sacs de transport sont chauds et confortables grâce à leur doublure, ils sont faciles à laver et peuvent également être utilisés comme panier de couchage.

Transport de très gros chiens

Pour les races de chiens de grande taille, voire géantes, la seule façon de les transporter en toute sécurité est de les placer dans une caisse métallique (bench). Ils sont réservés au transport en voiture et sont solides, stables et robustes. Grâce au treillis, les cages n’entravent pas la circulation de l’air, ce qui est idéal pour le confort de votre animal pendant les longs voyages d’été. Les cages sont spacieuses et offrent beaucoup d’espace pour que votre chien puisse se coucher, et ne nécessitent que très peu d’entretien.

Transport de toutes les races de chiens

Quelle que soit la taille de votre chien, il y a une cage qui lui convient. Ils sont très pratiques si vous voyagez en voiture ou dans les transports publics et assurent le confort et la sécurité de votre chien. Les caisses peuvent être équipées de roues, de poignées pour le transport, d’un bol d’eau, d’un ventilateur qui peut être fixé à la porte pour garder votre chien au frais….. De plus, elles sont légères et faciles à laver.

Quelle taille de caisse dois-je choisir ?

La cage doit être 15 cm plus grande que le chien, le chien doit pouvoir se lever et se retourner facilement.

Remarque : même si votre chien est encore un chiot, achetez une cage de taille adaptée à l’adulte.

Affichage de 1–16 sur 78 résultats